Sélectionner une page

LES DISTINCTIONS DE L’ORDRE DES INGÉNIEURS FORESTIERS DU QUÉBEC

2023

2023

Date limite pour soumettre une candidature:
vendredi 2 juin 2023, à 16h

3 prix reconnaissances:

L’histoire d’une vie

MÉDAILLE DE L’ORDRE

En savoir +

Cette reconnaissance est instituée pour permettre à l’Ordre de reconnaître les services exceptionnels rendus à la profession d’ingénieur forestier par un de ses membres tout au long de sa carrière professionnelle.

Le ou la récipiendaire devra posséder de grandes qualités personnelles et avoir apporté à la profession une contribution remarquable que ce soit dans les domaines de l’éducation, de la recherche, de l’administration, des services rendus à l’Ordre ou dans tout autre domaine relié à la foresterie. Cette contribution aura marqué, de façon significative, l’avancement et le rayonnement de la profession.

  • Les candidatures doivent être soumises par écrit et être supportées par au moins 5 membres de l’Ordre.
  • Chaque candidature doit être accompagnée d’un curriculum  vitae complet du candidat ou de la candidate, incluant ses qualifications académiques, ses réalisations professionnelles, les distinctions et honneurs qui lui ont été rendus, sa participation aux affaires de l’Ordre ou tout autre élément d’intérêt justifiant sa candidature à cette distinction.

Médaille de l’Ordre 2022

Mme Johanne Gauthier

Mme Johanne Gauthier se démarque pour avoir mis en valeur et appuyé la profession d’ingénieur forestier tout au long de sa carrière. Cet engagement envers la profession s’est fait de façon continue et sentie. Toutes les occasions et tribunes ont été une occasion de faire rayonner sa profession qu’elle a, selon certains, tatouée au coeur et pour laquelle elle n’a jamais ménagé ses efforts. Cela s’est exprimé de façon notable dans tous les dossiers et mandats qu’elle s’est vue confier au fil de sa fructueuse carrière. Une des grandes qualités de Mme Gauthier est de consacrer ses efforts à la réalisation des mandats qu’on lui confie dans l’objectif du bien de l’organisation pour laquelle elle œuvre ainsi que pour le bien collectif. Pour y arriver, elle a toujours misé sur sa responsabilité professionnelle et l’honneur de sa profession et, de la même façon, tout autant sur ceux des professionnels forestiers dont elle s’est entourée au fil des années.

Johanne Gauthier a gradué en 1982 et il lui a fallu bien peu de temps pour démontrer sa grande capacité en gestion et son engagement étroit et loyal envers ses collaborateurs de tous les jours. À la fin des années 80, elle obtient un poste de directrice à la Fédération des producteurs de bois du Québec. Par la suite, elle poursuit au Conseil de la recherche forestière, puis à l’Ordre des ingénieurs forestiers du Québec (OIFQ) et enfin au Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP). Au fil de sa carrière, ses implications et ses façons de rechercher sans relâche des solutions ont contribué certainement à l’avancement de notre foresterie québécoise en semant sur son chemin des façons de faire qui rallient les intervenants.

Son passage à l’OIFQ de 1998 à 2005 fut aussi très remarqué. Elle a été la toute première et unique femme à occuper le poste combiné de présidente-directrice générale dans une période de grande effervescence et de remise en question de la gestion des forêts québécoises. Son travail à l’Ordre a été empreint de respect pour la profession et pour tous les membres pour qui elle a œuvré avec une ardeur sans cesse renouvelée. Une des actions marquantes en ce sens est la réalisation du Guide de pratique professionnelle des ingénieurs forestiers basé sur l’amélioration continue de l’exercice de la profession par chaque membre. Ce processus d’envergure a fait l’objet de nombreuses discussions et de consultations auprès des membres pour s’assurer qu’il reflète au mieux la pratique de la profession dans le respect de l’éthique et la déontologie des ingénieurs forestiers. Ce Guide est toujours utilisé et est un élément important de la gamme d’outils aux ingénieurs forestiers du Québec.

Dès son entrée au Ministère des Forêts, de la Faune, et des Parcs (MFFP), en 2005, Johanne Gauthier a obtenu le mandat d’analyser et de mettre en œuvre les recommandations de la Commission Coulombe qu’elle avait suivie très attentivement. Elle a contribué significativement aux bases du Livre vert de 2008 sur la mise à jour du régime forestier du Québec. C’est en mai 2012 que Johanne a rejoint le Secteur des opérations régionales du MFFP en tant que gestionnaire responsable de la certification forestière et environnementale. À ce moment, le nouveau régime forestier entrait en vigueur et Johanne avait comme principal mandat d’assurer le développement et la mise en œuvre d’un système de gestion environnementale répondant aux standards de la norme ISO 14001 et d’assurer le maintien de la certification forestière territoriale détenue par les industriels forestiers.

Johanne Gauthier est une femme hors du commun qui a inspiré plusieurs professionnels du domaine forestier. Intègre, loyale, d’une grande écoute et toujours équitable, elle est un exemple d’éthique professionnelle et personnelle. Elle est aussi devenue par le fait même, un modèle pour inciter notamment les ingénieures forestières à gravir les échelons et à se tailler une place dans les hautes fonctions de leadership de la profession. Toute la profession peut compter sur son indéfectible soutien et sa volonté de faire rayonner notre profession.

En raison de ses grandes qualités personnelles et professionnelles et d’une reconnaissance hors du commun de ses pairs pour l’ensemble de sa carrière, l’Ordre des ingénieurs forestiers du Québec considère que madame Johanne Gauthier est une récipiendaire de grande qualité pour la Médaille de l’Ordre 2022.

Page distinction de l’OIFQ

Des actions au présent

INGÉNIEUR FORESTIER DE L’ANNÉE

En savoir +

Le ou la récipiendaire devra s’être démarqué dans les sphères d’activité de notre profession, notamment en ayant fait preuve d’initiative, de leadership ou d’innovation. Il aura ainsi favorisé le rayonnement de la profession ou généré des retombées significatives pour l’avancement du domaine forestier, et ce, dans le cadre d’un mandat spécial ou de son emploi régulier. Il pourrait également s’agir d’une contribution personnelle exemplaire dans les domaines scientifique, culturel, humanitaire, social, des communications, etc., et ce, au cours des 24 mois précédant le début des mises en candidature. 

 

Par exemple :

  • Publication d’un ouvrage de référence;
  • Organisation d’un événement spécial;
  • Activité médiatique;
  • Découverte;
  •  Implication dans la communauté;
  • Développement d’un outil, d’un produit ou d’un service remarquable;
  • Expertise reconnue;
  • Gestion d’une situation exceptionnelle.
  • Les candidatures doivent être soumises par écrit et être supportées par au moins 5 membres de l’Ordre.
  • Chaque candidature doit être accompagnée d’un curriculum vitae complet du candidat ou de la candidate, incluant ses réalisations professionnelles et tout autre élément d’intérêt justifiant sa candidature à cette distinction.
  • L’information transmise à l’Ordre doit comprendre une description détaillée de la participation ou contribution personnelle du membre et de l’événement relié à la mise en candidature, s’il y a lieu.

Ingénieur forestier de l’année 2022

M. Alexis Achim

M. Alexis Achim, est ingénieur forestier et professeur titulaire à l’Université Laval. Il est titulaire d’un baccalauréat en gestion forestière et fibre environnementale et d’un doctorat en sylviculture de l’Université Laval. Au cours des 24 derniers mois, M. Achim a su se démarquer de nombreuses façons dans le milieu de la recherche ici et ailleurs dans le monde.

Il dirige présentement une initiative de recherche canadienne, Silva21 Advancing silviculture in Canadian Forests, qui regroupe plus de cinquante personnes travaillant au sein de diverses organisations : le Gouvernement fédéral, les gouvernements provinciaux du Québec, de l’Ontario, du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse, de Terre-Neuve-et-Labrador et de la Colombie-Britannique, l’industrie forestière, une communauté autochtone et du milieu universitaire afin de travailler en collaboration à élaborer de nouvelles pratiques forestières pour faire face aux changements climatiques.

Sa capacité à rassembler une multitude d’acteurs aux horizons multiples en fait un leader et un mentor de premier ordre pour plusieurs chercheuses et chercheurs en début de carrière. Il dirige et inspire présentement 15 étudiantes et étudiants à la maîtrise, au doctorat et au postdoctorat. Malgré les défis que comportent l’enseignement à distance, il s’est démarqué durant la pandémie en offrant du contenu sur la sylviculture et l’aménagement forestier via sa chaine YouTube. Plus de 25 capsules vidéo s’y trouvent.

Au cours des deux dernières années, il a aussi dirigé le Réseau d’innovation Matériaux Renouvelables Québec qui vise à faciliter les échanges entre le milieu universitaire et les utilisateurs des résultats de recherche.

Pendant la même période, il a aussi contribué à la publication de plus d’une quinzaine d’articles scientifiques, dont l’article en libre accès The changing culture of silviculture qui a déjà un très haut impact sur la communauté scientifique.

En mai 2022, il a été responsable de l’organisation du congrès international Nondestructive Testing and Evaluation of Wood Symposium conjointement avec la Forest Product Society aux États-Unis qui s’est tenu à Québec.

Son expertise interdisciplinaire à l’interface entre la foresterie et la science du bois a contribué à la formation d’une grande équipe de personnel hautement qualifié et à la publication de nombreux articles et rapports scientifiques. Depuis 2020, il a reçu de nombreux financements de plus de 13,5 millions de dollars et plusieurs prix de recherche. De plus, depuis l’été 2022, il a été nommé au poste de vice-doyen à la recherche à la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique de l’Université Laval. Il est également éditeur de la revue Forestry (Oxford Journals) pour le domaine de la qualité du bois et dirige un groupe de recherche international sur le même sujet au sein de l’Union internationale des instituts de recherches forestières (IUFRO).

En plus d’être longue, la liste des accomplissements récents d’Alexis Achim est noble. Il s’engage sur la voie de la lutte aux changements climatiques en se basant sur la science et la formation d’une relève scientifique qui désire marcher dans ses pas. Pas facile d’être une telle source d’inspiration pendant et après une période pandémique et dans un monde où les effets des changements climatiques sur nos forêts se font ressentir fortement. Pour terminer, En plus d’être un leader et un défricheur, Alexis Achim est un homme généreux et sensible aux enjeux  sociaux et environnementaux de son époque qui inspire une foule de gens à vouloir faire partie de la solution.

Page distinction de l’OIFQ

Non-membre

PRIX HENRI-GUSTAVE-JOLY-DE-LOTBINIÈRE

En savoir +

Cette reconnaissance est instituée pour permettre à l’Ordre de valoriser certains services ou contributions exceptionnels de non-membres à la cause forestière ou à la profession d’ingénieur forestier.

Le ou la récipiendaire devra avoir, par ses actions, contribué à l’avancement de la cause forestière ou de la profession dans les domaines de l’éducation, de la recherche, de l’administration, des communications, des services rendus à l’Ordre ou dans tout autre domaine relié à la foresterie.

Il peut s’agir d’une réalisation ponctuelle ou d’une contribution réalisée sur l’ensemble de la carrière.

Cette personne devra être connue et reconnue dans son domaine professionnel et se mériter le respect de ses confrères et consoeurs par sa compétence, sa crédibilité et son intégrité.

« Avocat, homme politique et forestier amateur, sir Henri Joly de Lotbinière fut un des plus actifs parmi les rares écologistes à préconiser à la fin du siècle dernier, un meilleur aménagement de nos forêts. »

-Donald Mackay

  • Les candidatures doivent être soumises par écrit et être supportées par au moins 5 membres de l’Ordre.
  • Chaque candidature doit être accompagnée d’un curriculum vitae complet du candidat ou de la candidate, incluant ses qualifications académiques, ses réalisations professionnelles, les distinctions et honneurs qui lui ont été rendus, sa participation aux affaires de l’Ordre et tout autre élément d’intérêt justifiant sa candidature à cette distinction.

Distinction Henri-Gustave-Joly-de-Lotbinière 2022

Mme Diane Bouchard

Madame Diane Bouchard est directrice de l’Association forestière Saguenay–Lac-St-Jean/Chibougamau-Chapais depuis 1987.

Madame Bouchard a terminé son baccalauréat en sciences biologiques en 1977 à l’Université Laval. Après deux ans en recherche, elle poursuit sa carrière comme enseignante en techniques du milieu naturel au Cegep de St-Félicien et dès avril 1980 débute au sein de l’association forestière où elle coordonne et réalise les activités éducatives en milieu scolaire et collabore à la réalisation des programmes éducatifs de la Société de conservation. En 1987, le conseil d’administration crée un poste permanent à l’Association et elle est nommée directrice générale.

Dès lors, tout en poursuivant l’éducation au primaire, plusieurs initiatives sont mises de l’avant comme la Semaine de l’arbre et des forêts, la création des parcs du 150ième, le salon de l’Arbre et des forêts, Viens vivre la forêt et un concours de foresterie urbaine. D’ailleurs, cette dernière activité mérita à l’Association le prix God Leaf Award de l’International Society of Arboriculture.

Au cours des années 2005 et 2006, sous l’égide de madame Bouchard, l’association élabore un plan d’action visant à ce que les Saguenéens, les Jeannois et les Innus du lac Saint-Jean comprennent les enjeux du milieu forestier ainsi que son importance économique, sociale, environnementale et culturelle. Ce plan vise la clientèle scolaire et le grand public de la région.

En juin 2007, la Conférence régionale des élus du Saguenay-Lac-Saint-Jean reconnaît l’Association forestière Saguenay-Lac-Saint-Jean comme l’organisme incontournable pour développer une culture forestière et signe avec cette dernière une entente de financement, unique au Québec, de trois ans, au montant de 250 000 $/année. Cette reconnaissance permet à l’Association d’embaucher du personnel permanent, d’augmenter sa présence dans les écoles primaires et de développer des programmes au niveau du secondaire.

Aujourd’hui, l’Association, c’est un organisme bien implanté dans son milieu. Un conseil d’administration diversifié, 6 employés permanents, des activités éducatives du préscolaire à l’université, avec des programmes éducatifs adaptés aux programmes scolaires et développés avec des conseillers pédagogiques. C’est 12 000 jeunes rencontrés annuellement de la maternelle à la 6 ième année et 8 000 étudiants du niveau secondaire.

Cette année une nouvelle activité (Forêt pédagogique), une première au Québec, a été mise en œuvre soit un binôme entre une école der Lirac en France et l’école de Girardville au niveau des élèves de 5 et 6 ième année.

Toutes ces actions ont été rendues possibles grâce au leadership de Diane Bouchard. Mme Bouchard est connue et reconnue dans le milieu forestier pour son leadership, son dévouement à la cause forestière, sa ténacité et ses grandes qualités de mobilisatrice. Durant ces 42 années passées à la barre de l’Association, elle a rencontré des embûches certes, mais c’est une femme de solutions et elle a toujours gardé le cap sur l’objectif et la mission de SON organisation : Faire la promotion de la culture forestière. On dit de Mme Bouchard que c’est une femme de tête, entêtée même parfois, mais pour les bonnes raisons. On voue une imposante admiration à cette grande dame qui a su se tailler une place par ses qualités personnelles et professionnelles sur l’échiquier du milieu forestier québécois.

Page distinction de l’OIFQ

Date limite pour soumettre une candidature:
vendredi 2 juin 2023, à 16h

LES RÉCIPIENDAIRES ANTÉRIEURS DE CES DISTINCTIONS ONT ÉTÉ

MÉDAILLE DE L’ORDRE

2022 | Mme Johanne Gauthier, ing.f.

2021 | M.Jean-Pierre Saucier, ing.f., Ph. D.

2020 | M.Jocelyn Lessard, ing.f.

2019 | M. Jean-Pierre Jetté, ing.f.

2018 | M. Serge Gosselin, ing.f.

2017 | M. Pierre DesRochers, ing.f.

2016 | M. Gérarad Szaraz, ing.f.

2015 | M. Daniel Archambault, ing.f.

2014 | M. Magella Morasse, ing.f.

2013 | Mme Francine Dorion, ing.f.

2012 | M. Roger A. Lachance, ing.f.

2011 | M. Luc Bouthillier, ing.f.

2010 |  M. André P. Plamondon, ing.f.

2009 |  M. Marc Côté, ing.f.

2008 | M. André McNeil, ing.f.

2007 | M. Marius Pineau, ing.f.

2006 |  M. Zoran HMajcen, ing.f.

2005 | M. François Potvin, ing.f.

2004 |  M. Louis-Jean Lussier, ing.f.

2003 |  Aucun récipiendaire, ing.f.

2002 |  M. André Duchesne, ing.f.

2001 |  M. René Doucet, ing.f.

2000 |  M. Yvan Hardy, ing.f.

1999 |  M. Claude Godbout, ing.f.

1998 |  M. Jean Paquet, ing.f.

1997 |  M. Adéodat J. Ross, ing.f.

1996 |  Mme Thérèse Sicard, ing.f.

1995 |  M. Jean-Claude Mercier, ing.f.

1994 |  M. Gilbert Tardif, ing.f.

1993 |  M. Guy Boissinot, ing.f.

1992 |  M. Yvon Dubé, ing.f.

1991 |  M. Jean Bérard, ing.f.

1990 |  M. Gilbert Paillé, ing.f.

1989 |  M. Henri N. Le Blanc, ing.f.

1988 |  M. Léopold Dion, ing.f.

1987 |  M. André Lafond, ing.f.

1986 | M. Roch Delisle, ing.f.

1985 | M. Marcel Lortie, ing.f.

1984 |  M. L.Z. Rousseau, ing.f.

1983 |  M. J.-Félicien Rivard, ing.f.

1982 |  M. Robert Bellefeuille, ing.f.

1981 |  M. Edgar Porter, ing.f.

INGÉNIEUR FORESTIER DE L’ANNÉE

2022 | M. Alexis Achim, ing.f., Ph. D.

2021 | M. Patrice Bergeron, ing.f.

2020 |Madame Marie-Eve Sigouin, ing.f.

2019 | M.Denis Meunier, ing.f.

2018 | M. Réjean Bergevin, ing.f., M.Sc.

2017 | M. Louis Morneau, ing.f., M.Sc.

2016 | ———

2015 | M. Éric Bauce, ing.f., Ph.D.

2014 | M. Vincent Barrette, ing.f.

2013 | M. Luc LeBel, ing.f., Ph.D.

2012| M. Jean-Pierre Gagné, ing.f., M. Jacques J. Tremblay, ing.f. et M.Simon Vézeau, ing.f., M.Sc.

2011| M. André Gravel, ing.f.

2010| M. Marc Leblanc, ing.f.

2009| M. Jacques Pinard, ing.f.

2008| M. Alain Dancause, ing.f.

2007| M. Jean-Sylvain Lebel, ing.f.,  M. Charles Tardif, ing.f. et M. Michel Vincent, ing.f.

2006| M. Michel Beaudoin, ing.f., M. Robert L. Beauregard, ing.f.,  et M. Denis Brière, ing.f. et M. Alain Cloutier, ing.f.

2005| M. Pierre Beaupré, ing.f.

2004| M. Bruno Boulet, ing.f.

2003| M. Jean-Louis Kérouac, ing.f. et M. Gérard Szaraz, ing.f.

2002 M. André Proulx, ing.f.

2001| M. Marc Plante, ing.f.

2000| M. Christian Messier, ing.f.

1999| M. Richard Trudel, ing.f.

1998| M. Bruno Boulet, ing.f.

1997| ———

1996 | M. Gino Trudel, ing.f.

1995| M. Claude Godbout, ing.f.

1994| M. Denis Brière, ing.f.

1993| M. Richard Savard, ing.f.

1992| M. Pierre Y. Bourdages, ing.f.

1991| M. Marc Ledoux, ing.f.

1990| ———

1989| M. Stéphan Mercier, ing.f.

1988| M. Bernard Bernier, ing.f.

1987| M. Albert Côté, ing.f.

DISTINCTION HENRI-GUSTAVE- JOLY-DE-LOTBINIÈRE

2022 |Mme Diane Bouchard

2021 |Madame Julie Molard, biologiste

2020 |Madame Carole Tremblay, agr.

2019 | M. André Robitaille, géographe

2018 | M. Jean-Romain Roussel, Ph.D.

2017 | M. Jean-Paul Gendron

2016 | M. Michel Belleau

2015 | M. Normand Beaudoin

2014 |  M. Yves Dessureault, ing.

2013 |  M. Pierre-Maurice Gagnon

2012 |  Mme Katherine Court

2011 |  M. Pierre Lefebvre

2010 |  M. Gilles Lavoie

2009 |  M. Damien Côté

2008 |  Mme Sophie D’Amours

2007 |   ———

2006 |   M. Guy Deschênes

2005 |  Mme Agathe Cimon

2004 |  M. Gérald Lavoie

2003 |  M. Jean-Marc Drolet

2002 |  M. Elzéar Lepage

2001 |  Association forestière de l’Abitibi-Témiscamingue

2000 |  M. Alain Castonguay

1999 |  M. François Tremblay

1998 |   M. Roger Morasse

1997 |  Mme Denise Julien et M. Jean-Guy Gagnon

1996 | M. Marius Blais

La formule de mise en candidature, comprenant la signature de 5 membres de l’Ordre et le curriculum vitae du candidat ou de la candidate, doit parvenir par courrier (sous pli confidentiel) ou par courriel au plus tard le vendredi 2 juin 2023 à 16 h

Mme Marie-Claude Dussault, MBA

Directrice des communications et de la formation continue

(418) 650-2411 #102

marie-claude.dussault@oifq.com

Ordre des ingénieurs forestiers du Québec

2750, rue Einstein, bureau 110, Québec (Québec) G1P 4R1

Questions ?

12 + 4 =